Les Désobéisseurs dans « Le Ligueur »

Voilà un 1er septembre bien particulier ! Pas de rentrée scolaire pour Mado, Ana, Jo et Boris ! En cause, la démolition de l’école du village au profit d’un centre commercial. Sur papier du moins. Car le quatuor de copains ne l’entend pas de cette oreille. « Si l’école ferme, pas de métier, rien dans l’assiette », avertit l’un d’entre eux.

Cependant, l’instituteur, la police, le curé, la bourgmestre : tout le monde s’en tamponne et s’incline devant la puissance de la famille Racagnak, propriétaire des bâtiments. Qu’à cela ne tienne, les amis n’auront pas froid aux yeux et iront au bout de leur combat.

L’histoire se raconte ici avec quatre comédiens-manipulateurs désopilants : Valérie Joyeux, Sophie Linsmaux, Vincent Raoult et Coralie Vanderlinden. Chacun campe à merveille les contours singuliers de son personnage. Jean-Michel d’Hoop (à l’écriture avec Coralie Vanderlinden) a opté pour une mise en scène vive, alerte, joyeuse et surprenante.

Au centre du plateau, une longue barre tourne et s’oscille, emmenant avec elle ou à son bord les protagonistes enfants représentés par d’adorables marionnettes (Aurélie Deloche). Quant aux adultes du récit, des masques très typés les incarnent. Trait forcés, suspense, univers cartoon, périple aux allures du fantastique vers la fin…

Le parti pris artistique est assumé de bout en bout tant dans la forme que dans le fond. On ne s’ennuie pas une seule seconde, on rit et on se lève avec eux contre l’inertie ! (S.C.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.