Un travail cousu main

Quoi de plus banal que des bouts de ficelles? Pourtant, il suffire de si peu pour les métamorphoser en acteurs d’historiettes innombrables, aussi poétiques les unes que les autres.C’est sans doute l’un des plus beaux privilèges de l’enfance,  que Valérie Joyeux, Vincent Raoult et Véronique Dumont ont réussi à mettre en scène avec talent, pour le plus grand plaisir de tous.

Les Trois Coups
(Quotidien du spectacle vivant, Avignon)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.